Zone de confort…. Osez en sortir

Je partage avec vous une vidéo éloquente , créative, inspirante qui vous donne les clefs pour sortir de votre zone de confort, si l’idée vous taraude… visionner l’adresse du lien


Elle est en anglais et si vous avez du mal à suivre, retenir les étapes…. Voici la traduction pour mieux appréhender les étapes, et y revenir à chaque fois que vous aurez envie de partir à l’aventure.
Passez de l’impossible au possible – poussez la porte des peurs et marchez sur un chemin plein de surprises, de surprises et de surprises….

Sénèque a dit : « la vie ce n’est pas d’attendre que les nuages passent c’est apprendre comment marcher sous la pluie »…… Belle introduction à cette vidéo 

Amusez-vous bien !


ZONE DE CONFORT……OSER EN SORTIR (Texte intégral de la vidéo).

Voici ta ligne de vie, tu es actuellement dans le présent, tu as laissé derrière toi le passé et le futur est devant toi. Si tu te demandes comment tu aimerais que soit ton futur, la réponse sera certainement : « je ne sais pas, je n’en ai aucune idée, mais en revanche je sais ce que je ne veux pas ». Il est normal que tu saches dire ce qui te plait et ce qui ne te plait pas de ton présent, et si tu y réfléchis tu te rendras compte également de ce qui t’a plu et déplu dans ton passé. Cependant, il est probable que l’inconnu sur ce que tu désires demeure.

On nous apprend une multitude de connaissances mais on ne nous apprend pas à avoir confiance en nous-même, savoir ce que tu veux peut sembler aux yeux des autres comme de l’arrogance…. « Mon fils il te faut travailler dur, te sacrifier et accepter ton destin. Rêver les yeux ouverts est une perte de temps » On ne manquera pas non plus de te rappeler que c’est comme le conte de la laitière ( ?). Une fable étrange que quelqu’un a dû inventer pour que les autres arrêtent de rêver.

C’est dommage car en réalité, le moyen d’atteindre ton but c’est de rêver de ce que tu souhaites – mettre une date limite à ton rêve et tout faire pour y arriver. Tout peut très bien se passer pour toi dans le futur. Tout dépend de tes croyances.

La première chose à faire et de prendre conscience de certains concepts basiques, les comprendre et les mettre en pratique.

  • Commençons par le concept de zone de confort : c’est la zone imaginée dans laquelle tu te trouves lorsque tu évolues dans un environnement que tu maîtrises. Dans cette zone les choses te sont familières et confortables, qu’elles soient agréables ou non. Par exemple, être tous les jours dans les bouchons, c’est être dans ta zone de confort car c’est ce que tu connais. Que ton patron t’engueule au boulot cela fait partie de ta zone de confort car c’est ce que tu connais. Que tu t’amuses ou te disputes avec ton partenaire, cela fait partie de ta zone de confort car c’est ce que tu connais. Tes habitudes, ta routine, tes facultés, tes connaissances, ton attitude, et ton comportement font aussi partie de ta zone de confort.
  • Autour de ta zone de confort se trouve ta zone d’apprentissage. C’est la zone dans laquelle tu vas pour élargir ta vision du monde. Et c’est ce que tu fais quand tu apprends de nouvelles langues, que tu voyages vers des pays inconnus, quand tu découvres de nouvelles sensations, que tu enrichis tes points de vue, changes tes habitudes, que tu découvres d’autres cultures, fais connaissances de nouveaux clients ou amis. C’est la zone où observer, expérimenter, comparer, apprendre, se réjouir… Il y a des gens que cela passionne, c’est la raison pour laquelle ils gravitent autour de leur zone d’apprentissage. En revanche, pour d’autres personnes cela fait peur, et pour éviter cette situation, elles ne se déplacent que dans leur zone de confort. En sortir serait considéré comme dangereux.
  • Au-delà de ta zone d’apprentissage se trouve ce que l’on appelle la zone de panique, ou zone de non-expérience. Ceux qui ne souhaitent pas que tu y ailles, sont en général ceux qui ne sortent jamais de leurs zones de confort. Ils disent que c’est la zone où il peut t’arriver des choses très, très graves. C’est comme être au Finistère, au-delà le monde s’arrête. « Ne sors pas ça va être terrible ! Et que se passera-t-il si tu échoues ?!
  • Ok d’accord mais si je réussis ?! » Ceci, les seules personnes qui le disent sont celles qui considèrent que cette zone est en fait la zone magique. La zone dans laquelle peuvent t’arriver des choses merveilleuses que tu ne connais pas encore, pour n’avoir jamais été dans cette zone. C’est la zone des grands défis. Certains pensent que s’ils sortent de la zone magique ils ne pourront plus faire marche arrière, que leur zone de confort disparaît instantanément. C’est faux, en en sortant ils élargissent leur zone de confort et d’apprentissage. Changer ne signifie pas que tu perds ce que tu as mais signifie que tu cumules. Changer c’est en réalité se développer. Ça peut ressembler à la peur de l’inconnu, mais en réalité c’est la peur de perdre. Perdre ce que tu as ou pire encore, perdre ce que tu es.
  • La prochaine chose à prendre en compte est la tension émotionnelle et la tension créative. Elles agissent comme deux forces contraires. La première te tirera vers ta zone de confort et la deuxième te fera avancer vers l’extérieur. Pour avancer il faudra que tu parviennes à ce que ta motivation vainque tes peurs. C’est donc à toi de travailler sur ta tension émotionnelle et particulièrement les peurs provoquées par le fait de sortir de ta zone de confort. Peur du qu’en dira-t-on, peur d’échouer, peur du ridicule et de la honte….. Il te faudra les reconnaître et les affronter.

Tu te demandes comment faire ? Crois en toi, tu es l’acteur de ta vie. Ce que tu ne décides pas…… d’autres le feront à ta place. En gérant correctement tes peurs, ton estime grandira et celle-ci te donnera un nouveau point de vue sur la réalité pleine d’opportunités.

Ainsi tu pourras mieux choisir ton objectif, avoir une idée claire de ton rêve, chercher un “quoi” qui te motive. Ainsi en comparant ton point de départ à celui où tu souhaites arriver, tu te sentiras sans doute tout petit. C’est tout à fait normal, tu prendras juste conscience de ce qu’il te reste à apprendre.

  • Il te suffira de te rappeler de tes origines, de tes valeurs et tes principes, que tu réfléchisses sur : quelle est ta mission personnelle dans ta vie, pour t’aider à maintenir la tension créative, et à ne pas céder à la tension émotionnelle.
  • Il faudra que tu penses à ta vision personnelle. Qu’y a-t-il au-delà de ce rêve ? Dans quel but souhaites-tu réaliser ce rêve ?
  • A partir du moment où tu transformeras tes préjugés qui te limitent, et que tu fais confiance en toi-même et en ton rêve, et que tu comprends pourquoi et dans quel but tu le fais, le moment de passer à l’action sera venu et laisser derrière toi ta zone de confort. Tu sentiras le plaisir d’apprendre à poursuivre tes rêves.

Il se peut qu’au début tu te sentes peu compétant et vulnérable, que tu penses que c’est risqué. Il n’y a pas de problème ! Tu es humain et tu ne sais pas tout, tu es en train d’apprendre…. Félicitations ! Tu es en marche vers ton rêve. Ce qu’il te manque pour commencer à récupérer ta sensation de compétence, c’est revenir à ta zone de confort pour les recours personnels que tu possèdes mais que dans la précipitation tu as oublié d’utiliser. Munis-toi de tout ce qui te sera nécessaire, sois patient pendant ta préparation.

Aie confiance en ton objectif. Prépare bien ta stratégie, persévère et reste positif. Plus tôt que ce que tu peux l’imaginer, ton rêve deviendra réalitéOseras-tu rêver ?